Longer la côte charlevoisienne – Roadtrip de La Malbaie à Baie-Sainte-Catherine

Qu’on soit en route pour une croisière aux baleines ou qu’on soit simplement à la recherche d’une journée de bonheurs spontanés, voici un itinéraire mémorable qui s’étend de La Malbaie à Baie-Sainte-Catherine.

La Malbaie (centre) – La Malbaie (Cap-à-l’Aigle)

Sitôt le pont emprunté pour traverser la rivière Malbaie, on guette l’entrée de Cap-à-l’Aigle, ce secteur de La Malbaie qui fait partie de l’Association des plus beaux villages du Québec. Avant de bifurquer vers la marina, on s’arrête aux Jardins du Cap-à-l’Aigle pour une agréable balade.

La Malbaie (Cap-à-l’Aigle) – La Malbaie (Saint-Fidèle)

On reprend la route, en direction du secteur Saint-Fidèle et on effectue un arrêt gourmand à la Fromagerie St-Fidèle. Les adeptes du salé repartiront avec un sac de fromage en grains frais du jour. Ceux qui ont la dent sucrée commanderont une des meilleures crèmes molles de la région. On déguste le tout juste en face, soit à l’entrée du Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.

© Tourisme Charlevoix, André-Olivier Lyra , Saint-Fidèle

La Malbaie (Saint-Fidèle) – Saint-Siméon (Port-au-Persil)

L’estomac tranquille, on se dirige vers Saint-Siméon. Dans le creux de la grande côte qui suit Saint-Fidèle, on remarquera une magnifique baie et deux toutes petites îles. Pour satisfaire notre curiosité, on suit le chemin qui mène au Centre écologique de Port-au-Saumon, histoire d’explorer les écosystèmes forestiers et marins à travers les sentiers d’interprétation. L’esprit bien rempli lui aussi, on délaisse une fois de plus la 138 au profit d’un détour vers le bucolique Port-au-Persil.

© Tourisme Charlevoix, Raphaël Bilodeau, Centre écologique de Port-au-Saumon

Saint-Siméon (Port-au-Persil) – Saint-Siméon

Sitôt quitté Port-au-Persil, on arrive au cœur de Saint-Siméon. On en profite pour s’arrêter à quelques boutiques, comme la Brocante Atelier Norsim ou les Boutiques du Ph’Art. On prend le temps d’admirer le traversier qui effectue la liaison avec Rivière-du-Loup, mais on demeure sur notre rive actuelle. Finalement, on se pose à la Halte de la Rivière-Noire avant de reprendre la route.

© Tourisme Charlevoix, André-Olivier Lyra, Port-au-Persil

Saint-Siméon – Saint-Siméon (Baie-des-Rochers)

Un dernier arrêt s’impose avant d’atteindre notre destination. Le secteur Baie-des-Rochers de Saint-Siméon est tout simplement une halte de bonheur. Quand on emprunte la rue de La Chapelle, on peut être tenté de se questionner à savoir si l’on est réellement au bon endroit. Il suffit de ne pas trop se laisser impressionner par la route étroite et cahoteuse (mais tout à fait praticable), afin d’atteindre un véritable havre de paix. Au programme, un pique-nique, une simple observation de l’endroit ou encore une randonnée magique jusqu’à l’Anse-de-Sable.

Saint-Siméon (Baie-des-Rochers) – Baie-Sainte-Catherine

Finalement, on roule vers l’extrémité est de la région, soit le village de Baie-Sainte-Catherine. C’est ici qu’on a le plus de chance d’apercevoir nos amies les baleines. Qu’on se rende au Centre d’interprétation et d’observation de Pointe-Noire ou qu’on prenne place à bord d’un zodiac avec Croisières AML, on risque fort d’être charmé par l’embouchure de la rivière Saguenay.

© Tourisme Charlevoix, Julie Savard, Baie-Sainte-Catherine

Encore plus de roadtrips

Si vous êtes à la recherche d’autres trajets emballants, nous vous suggérons la Route du Fleuve ou encore la Route des Montagnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut