La richesse de Charlevoix

Cet article fait partie d’une série de textes rédigés par des membres de l’équipe de Tourisme Charlevoix qui vous partagent leur passion pour la région. Cette semaine, Martin Hudon, responsable du bureau d’information touristique de La Malbaie, vous révèle ce qui, selon lui, est la plus grande richesse de Charlevoix.

Je suis natif du Lac-Saint-Jean. C’est la famille de ma conjointe qui m’a fait découvrir et surtout aimer Charlevoix. Je me rappelle de mes premières impressions comme si c’était hier. Ma toute première visite dans la région remonte à 1981, pour un tournoi de ballon-balai à Baie-Saint-Paul. Mon second séjour était à l’occasion des fêtes du Nouvel An: cette fois, direction Saint-Fidèle, via la route 170. À l’époque, le trajet m’avait sidéré tant il était sinueux. Je découvrais réellement les montagnes de la région.

Cela fait désormais 25 ans que nous avons adopté Charlevoix pour y fonder notre famille. Ça fait tout aussi longtemps que je côtoie les Charlevoisiens. Pour moi, la richesse de Charlevoix, outre sa nature impressionnante, son terroir comme pas un et son fleuve qui a une douce odeur de mer, ce sont ses habitants.

© Tourisme Charlevoix, Louis Laliberté

Accueillants, ces Charlevoisiens!

Depuis plus de 200 ans, Charlevoix accueille des invités. Au tout début, les villégiateurs qui venaient passer leur été à La Malbaie étaient aussi reçus chez les habitants de la région. Dans toute leur hospitalité, certains Charlevoisiens allaient même jusqu’à prêter leur résidence aux voyageurs, allant temporairement vivre dans une autre aile de la maison. Déjà, les villégiateurs étaient conquis par la générosité de la population. Plus tard, les locaux allaient encore contribuer au séjour des visiteurs, mais cette fois comme employés. Pour eux, la saison estivale annonçait non seulement le retour des touristes, mais aussi des occasions d’améliorer la qualité de leur vie quotidienne. Pour certains, c’était également une chance de mettre en valeur leur talent artistique.

Talentueux, également.

Si de magnifiques artistes ont été découverts à cette époque, le talent charlevoisien ne se limite pas au 19e siècle!

Que dire de ces artisans qui produisent et transforment des aliments de très grande qualité ou encore de tous ceux qui concoctent des plats savoureux? Pensons aux boulangeries, aux fromageries, aux microbrasseries, aux chocolateries et à tous les autres qui nous permettent de déguster leur savoir-faire.

Aux niveaux sportif et artistique, j’ai eu la chance de voir à l’œuvre nombre de nos jeunes Charlevoisiens. Malgré un bassin restreint, nous regorgeons de talents et avons peu à envier aux grandes villes. Je suis toujours impressionné par leur performance sur le terrain, sur la scène ou dans une classe. Certains déploient même leurs talents à l’extérieur de la région, parfois ailleurs au Canada et, dans certains cas, à l’international! C’est toujours une grande fierté pour moi, pour nous, Charlevoisiens!  

Mais surtout…passionnés.

Saviez-vous que près du tiers de la population active de Charlevoix travaille dans le secteur touristique?

Comme au moment des premières activités de villégiature, nos travailleurs offrent encore aujourd’hui tout un dévouement à bien accueillir la visite! C’est ce qui fait la renommée de Charlevoix. Il ne s’agit pas seulement d’avoir un décor à couper le souffle et de beaux établissements: il y a par-dessus tout une âme, un cœur, qui habitent les hôtes. Pour moi, la qualité du service à la clientèle des Charlevoisiens amène le visiteur à vivre des moments inoubliables. De vrais passionnés!

Cette passion, on la voit dans l’attention qui est mise à servir ou à cuisiner pour ses invités, qu’ils soient les premiers ou les derniers de la journée. On la sent dans le professionnalisme qui est déployé à transmettre une information aux visiteurs. Élan que j’ai moi-même ressenti en étant responsable d’un bureau d’information touristique depuis plusieurs années.

En côtoyant les habitants de la région, qu’ils soient natifs ou de nouveaux arrivants, partout on voit déborder cet amour de Charlevoix. Ces derniers sont accueillants et courtois, attentionnés et dédiés. Charlevoix ne serait pas Charlevoix sans ces travailleurs et ces habitants, ingrédients essentiels au succès de la région. Je suis fier de vivre dans ce merveilleux décor et de le partager!

3 commentaires pour “La richesse de Charlevoix

  1. J’ai passé quarante années de ma vie à promouvoir le tourisme, au début avec le ministère de Tourisme pour la grandeur du Québec et par la suite je suis passé à l’Office de tourisme de la région de Québec. À Tourisme Québec ma clientèle était le grand public mais une fois pour la grande région de Québec, j’ai œuvré auprès des organisateurs de congrès et des directeurs d’associations. En cours de route on a développé le marché de « l’inventive travel », les voyages motivations auprès des entreprises. Je suis passé par la suite à la clientèle du journalisme de tourisme. C’est le domaine que j’ai préféré. Je n’ai pas travaillé…je me suis amusé à vendre la beauté de ma région. Mais il faut que je vous admette qu’après Québec je me suis toujours gardé un petit coin dans mon cœur pour mon voisin d’à côté…mon beau Charlevoix. Souvent, souvent une fois mon boulot terminé pour Québec, je dirigeais mes générateurs de flux touristiques vers Charlevoix. Il fallait qu’ils aillent voir notre « Suisse du Québec « . Depuis ma retraite je n’ai jamais arrêté d’aller me ressourcer ou m’amuser ou me gaver de vos beautés. Ce Charlevoix…. comme je l’aime.! Michel-Edouard Gagnon, Québec, QC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut