Chatoyantes couleurs

Nez frileux, joues rougies, yeux pétillants et rires d’enfants: c’est l’automne qui arrive! Les souvenirs de ces belles et fraîches journées, passées à ramasser les feuilles mortes pour y sauter à pieds joints, refont surface. Tout comme l’envie de profiter des rayons ultra-dorés du soleil, en jouant dehors ou bien emmitouflés, une boisson chaude à la main!

Favorite d’un grand nombre, la saison des citrouilles montre tout le côté flamboyant des forêts charlevoisiennes qui se parent de nuances de jaune, rouge et marron, sur un canevas de verts et de bleus profonds. Nous le savons, nos coloris d’automne étonnent et détonent! Et voici pourquoi.

© Tourisme Charlevoix, André-Olivier Lyra

Un peu de science

La diversité des couleurs automnales s’explique, en première partie, par ce qui se cache sous nos pieds: des sols de composition distincte. Certains sols retiennent bien les sédiments et l’eau, d’autres sont plutôt rocailleux et laissent l’eau s’écouler complètement ou presque. La composition des sols est non seulement influencée par le socle rocheux et son relief, mais aussi par les sédiments présents, la proximité de l’eau, l’oxygène et la lumière disponibles selon la latitude. Les sols charlevoisiens accueillent des familles d’arbres, appelées peuplements forestiers, spécifiquement adaptées aux conditions locales. Ces peuplements sont regroupés en domaines bioclimatiques, qui sont, finalement, nos bonnes vieilles forêts!

Magnifique région de transition entre les forêts plus chaudes du sud de la province et les forêts boréales, Charlevoix englobe deux de ces domaines: la sapinière à bouleau jaune et la sapinière à bouleau blanc. Bien que les conifères y soient dominants, chacun de ces domaines est également composé de feuillus de sensibilité variable. Comme les forêts de notre latitude ressentent le climat qui se refroidit plus tôt, elles se préparent à l’hiver en avance! Et oui, voilà le fameux « 2 semaines » de différence que nous observons entre Montréal, Québec et Charlevoix, à chaque saison. Comment un feuillu se prépare-t-il à « dormir » pendant au moins 5 mois? Suivons les nuances de couleurs pour le découvrir.

© Tourisme Charlevoix, Sylvain Foster

Jaune

Avant de se mettre à ronfler jusqu’au printemps, un feuillu a besoin de modérer sa cadence! Il ralentit d’abord le processus de photosynthèse et réserve la chlorophylle devenue inutile pour plus tard. Cela laisse apparaître d’autres pigments qui participent aussi à la photosynthèse : les caroténoïdes. Caro- quoi? Carotène, comme dans carotte? Oui! Ce sont ces mêmes pigments qui sont responsables du jaunissement des feuilles! Parmi les arbres qui revêtent le jaune, voici ceux que l’on retrouve abondamment dans les forêts d’ici : les bouleaux, les peupliers baumiers et faux-trembles, les aulnes et les érables. Pour les voir se transformer en véritables pépites d’or, rien ne vaut la lumière des rayons de soleil d’avant-midi. Une promenade ou une randonnée à ce moment de la journée vous éblouira à coup sûr!

Rouge

D’où viennent les oranges cuivrés, les rouges enflammés, carmins et cramoisis? Pigments rouge, violet et bleu, les anthocyanines sont produites seulement par certaines espèces végétales, comme les bleuets, le thé des bois, le cornouiller du Canada, les érables et le sorbier d’Amérique.

Brun

Ça y est, à ce moment, l’arbre est enfin prêt! Aucun pigment n’est actif, aucune photosynthèse n’est faite, aucun nutriment n’est récupéré par les feuilles. La circulation vers les branches est même bloquée par des agents imperméables à la base de leur tige: la subérine et la callose. C’est le cas de le dire, l’arbre perdra ses feuilles au vent… qui seront parfaites pour célébrer la plus colorée de toutes les saisons!

Toutes couleurs confondues

Les érables et les sorbiers, que l’on remarque dès l’approche du secteur de Petite-Rivière-Saint-François et Baie-Saint-Paul, sont sans doute le clou du spectacle! Des rives du Saint-Laurent aux montagnes, la gradation des couleurs est tout simplement époustouflante, vue du ciel.

Pour suivre l’évolution des couleurs partout au Québec, cliquez ici.

© Tourisme Charlevoix, Brad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut